Stratégie de communication web - Weglio - Paris - Bordeaux - Toulouse
09 50 19 64 54 contact@weglio.fr

Découvrir nos métiers

Les métiers du web sont parfois abstraits, voici quelques précisions sur notre coeur d’activité.

Stratégie de communication web

Tout commence par une stratégie. Rien ne sert de mener des actions de communication web si elles ne sont pas encadrées et définies dans une stratégie.
Que ce soit à travers nos accompagnements en interne ou pour l’externalisation de vos services de communication web, nous commençons systématiquement par rencontrer la direction de l’entreprise ou les services concernés afin d’établir un plan d’actions et une véritable stratégie de communication web en fonction de vos objectifs.

Community Management

Gestion de vos réseaux sociaux. En fonction de votre entreprise et de votre stratégie, une présence sur les réseaux sociaux est très souvent recommandée. Elle permet de fédérer une communauté et de toucher des publics d’une façon plus directe et moins commerciale. Le Community Management nécessite une connaissance approfondie des codes et usages des internautes, une bonne qualité de rédaction, une orthographe irréprochable et surtout, aimer l’échange et la conversation ! Les principaux réseaux sociaux sont :

Facebook :

Principalement pour les entreprises BtoC (Business To Customer ou plus simplement les entreprises dont les particuliers sont la cible). La gestion d’une page Facebook est souvent sous-évaluée. Le rythme de publication doit être régulier sans être envahissant pour l’internaute. Les publications doivent avoir le bon format (texte, image, lien…) et des accroches pertinentes.

Enfin, le volet publicitaire est devenu indispensable et la gestion des campagnes de Facebook ADS doit être quotidienne, le ciblage des internautes précis et le budget adapté en permanence pour un retour sur investissement maîtrisé.

Twitter :

Concerne tout type de structure, il est cependant chronophage pour un community manager. Il est pertinent pour toucher le grand public mais surtout pour les early adopters, influenceurs, blogueurs, journalistes et politiciens… Les usages sont très particuliers sur ce réseau et il faut absolument en maîtriser les codes avant de s’y lancer.

C’est aussi un outil redoutable pour mettre en place une veille efficace sur son domaine, son activité et sa thématique d’entreprise.

LinkedIn :

Le réseau par excellence pour les professionnels et les entreprises BtoB (dont les clients sont uniquement des pros). Les possibilités de ce réseau sont souvent sous-exploitées et notamment pour la partie prospection commerciale. Quand on pense à LinkedIn, les mots « réseautage » et « recrutement » reviennent souvent. Mais ce n’est pas que ça. Une bonne gestion et un bon profil (ainsi qu’une page pro) peuvent vous permettre de toucher un grand nombre de personnes qualifiées.

En revanche, il est nécessaire de passer par le profil d’une personne de l’entreprise pour assurer une visibilité maximum sur le réseau.

SnapChat :

Ah. Le petit nouveau. Plein de nouveaux usages et un fort potentiel…. si votre cible est consituée principalement de moins de 30 ans. En effet, le réseau rencontre un fort succès chez les jeunes générations. Il n’est cependant pas évident de développer une communauté autour de ce réseau social. Une stratégie doit être établie en amont, mais surtout, une bonne dose d’imagination, de fun ou d’esprit décalé est nécessaire pour une réussite.

Attention, ce réseau ne permet pas d’avoir beaucoup de données statistiques, il n’est donc pas évident de calculer un ROI (Retour sur Investissement).

Rédaction de contenus

Le pilier de votre communication web. Le contenu est indispensable pour :

– Référencer votre site web correctement
– Alimenter vos réseaux sociaux
– Travailler la réassurance client sur votre site et augmenter les taux de conversion

Écrire pour le web est un exercice particulier qui demande des compétences dans différents domaines. Votre contenu doit donner envie à l’internaute de le lire, mais il doit aussi prendre en considération les exigences de Google en terme de référencement naturel : pas de copié / collé, une bonne syntaxe, l’usage de mots qualifiés sans trop de répétitions, une mise en page particulière…

Chez Weglio, la qualité de rédaction est une compétence quasi obligatoire dans tous les métiers de l’entreprise.

Référencement naturel (SEO)

SEO = Search Engine Optimization ou plus précisément en français, Optimisation d’un Site pour les Moteurs de Recherche.

Souvent mystifié, le référencement naturel est assez complexe et demande des compétences diverses. La 1ère chose à savoir est que personne ne connaît véritablement l’algorithme de Google. Il est donc impossible pour une agence de communication web de promettre la première place dans les résultats de recherche. De plus, les résultats de recherche sont maintenant personnalisés par Google. En fonction de votre lieu de connexion et de votre historique de navigation, vous n’aurez pas les mêmes résultats que d’autres. Donc, lorsque vous êtes premier dans Google, ce n’est peut-être pas le cas chez tout le monde.

Le référencement naturel se travaille sur 4 grands axes principaux :

– Optimisation technique du site (responsive, code source optimisé, temps de chargement….)
– Création de contenu optimisé pour le SEO, en fonction des mots clés générateurs de trafic qualifié
– Maillage des liens internes
– Stratégie de backlinks (liens venant de l’extérieur)

Il est important de comprendre que le référencement naturel doit être travaillé pour apporter du trafic qualifié au site internet. Le succès de ce travail n’est pas forcément lié à la 1ère position d’un mot clé générique dans Google. Ce travail s’effectue aussi sur des mots clés plus spécifiques que l’on appelle la longue traîne (long tail en anglais).

La 1ère étape en SEO est donc de définir une stratégie de référencement naturel, dont une liste de mots clés pertinents et générateurs de visites qualifiées.

Google Adwords (SEA)

SEA = Search Engine Advertising ou plus précisement en français, Publicité sur les Moteurs de Recherche

Dans le SEA il n’y a pas que Google Adwords, mais cela reste l’acteur principal de ce marché. Google incite régulièrement les webmasters et propriétaires de sites à lancer leur propres campagnes publicitaires en mettant en avant la simplicité de mise en place. Attention cependant, même si cela peut paraitre simple de gérer des campagnes Adwords, les résultats peuvent changer du tout au tout en fonction des paramétrages et du suivi des campagnes.

A tel point que bon nombre de prestataires Adwords proposent de se rémunérer sur les économies qu’ils vous font réaliser en reprenant la gestion des campagnes.

La plateforme est donc très intéressante à utiliser pour drainer du trafic qualifié sur du court terme, mais doit être couplée avec du référencement naturel pour assurer le moyen et long terme. De plus, elle permet au référenceur d’affiner les mots clés pertinents pour l’activité de votre structure.

Facebook ADS

La plateforme publicitaire de Facebook est très souvent utilisée en Community Management pour développer le nombre de likers d’une page ou pour booster les engagements sur une publication. Mais son potentiel ne s’arrête pas là ! En effet, il est possible de mener des campagnes publicitaires comme sur Google Adwords, pour drainer du trafic qualifié directement sur votre site internet. À la différence d’Adwords, ici les internautes n’ont pas fait forcément de recherche concernant vos produits ou vos services, en revanche, il est possible d’afficher une publicité en fonction de leur typologie : homme, femme, mariés, célibataires, lieu de résidence ou de connexion, ayant un intérêt pour le bricolage…. beaucoup de ciblages sont disponibles !

Facebook ADS a deux avantages principaux :

– Le coût au clic est majoritairement plus faible que celui de Google Adwords
– Vous pouvez toucher une cible qui n’a pas forcément pensé à rechercher votre produit ou service

Comme sur Adwords, ces campagnes peuvent paraître simples d’utilisation. Ce n’est pourtant pas le cas, si vous souhaitez maîtriser votre budget et votre Retour Sur Investissement, il est conseillé de confier la gestion de ces campagnes à une agence ou un spécialiste. Les retours n’en seront que meilleurs.

Google Analytics

La plateforme statistique de Google est riche en fonctionnalités. En dehors des données basiques sur le nombre de visites de votre site, le temps passé, les sources de trafic ou encore le comportement des internautes, il est possible avec une bonne analyse d’identifier précisément ce qui fonctionne ou non sur votre site.

Pour approfondir cette analyse, nous passons par un marquage de votre site, afin de faire remonter un maximum d’informations précises. Cela nous permet d’identifier ce qui fonctionne ou non. Pour les sites e-commerce, cela permet même de connaître la répartition de votre CA en fonction de nombreux critères.

Google Analytics nous permet de faire des comptes rendus chiffrés sur l’impact de nos missions.

Expérience utilisateur (UX)

Travailler l’expérience utilisateur (ou UX en anglais) d’un site web, consiste à un ensemble d’actions dont l’objectif final est d’aiguiller correctement l’internaute vers ce que l’on souhaite. Dans le cas d’un site d’entreprise, c’est ce qui va nous permettre d’augmenter le nombre de contacts qualifiés (Leads) ou d’augmenter un taux de conversion. 

Le chargé d’UX doit avoir plusieurs casquettes et intervient sur :

– Le contenu du site et apparence des pages (réassurance, facilité de lecture, ergonomie…)
– Facilité de navigation sur le site
– Création de boutons d’appel à l’action (Call To Action) pour enclencher une demande de contact par exemple.
– Optimisations techniques du site (apparence sur smartphone, tablettes, temps de chargement du site..)

Il est souvent en charge de l’analyse des données avec Google Analytics, ce qui lui permet d’affiner ces modifications et optimisations.

E-mailing

Souvent délaissé, l’emailing ou Email Marketing est très loin d’être mort. Les campagnes bien ciblées avec un message pertinent fonctionnent très bien et les plateformes comme MailChimp permettent de maîtriser le coût (gratuit jusqu’à 2000 contacts et 12000 envois par mois).

Ce canal de communication web demande souvent l’intervention de plusieurs personnes : un spécialiste du marketing pour créer l’accroche, le contenu et suivre les retombées et un développeur / intégrateur web pour créer la maquette technique de l’emailing. Les nouvelles plateformes permettent cependant à un spécialiste du marketing de pouvoir réaliser l’emailing de A à Z.

Le plus difficile reste d’avoir une bonne base de données sur laquelle envoyer cet emailing. Il est donc important dans votre activité de collecter les adresses emails de vos prospects et clients. En BtoB, la législation reste assez souple. En revanche, en BtoC, vous devez respecter les conditions de la CNIL impérativement. Il vous faudra alors différencier 3 types d’adresses emails :

– Email Opt’in : vous avez le consentement explicite de la personne pour lui envoyer un email ou elle est cliente chez vous
– Email Opt’out : vous avez un consentement implicite de la personne (elle n’a pas dit oui, mais n’a pas refusée) et n’est pas cliente chez vous. Vous ne pouvez pas lui envoyer un email…
– Spam : vous avez récupéré son adresse email dans un fichier, mais la personne ne vous connaît pas. Interdit en France.

En résumé, vous pouvez envoyer un email à vos contacts pros et à vos clients, mais vous devez demander l’accord à vos prospects particuliers. Dans tous les cas, il est important de passer par une plateforme professionnelle pour l’envoi. Il faut éviter impérativement les envois groupés via sa boite email qui passent souvent en SPAM.

Développement web

  En développement web, il faut bien différencier 3 méthodes :  

– Développer un site en partant d’une feuille blanche et en codant manuellement.
– Utiliser un éditeur de site comme Wix ou Jimdo (facile d’accès, mais au potentiel limité)
– Créer un site avec un CMS (Système de Gestion de Contenu) qui permet une administration du contenu simple et une grande liberté.  

Nous utilisons 2 principaux CMS : WordPress & Prestashop.  

WordPress, est le CMS le plus utilisé au monde (25% des sites dans le monde sont fait avec WordPress). Connu à l’origine pour la création de blogs, son évolution permet maintenant de créer des sites web simples ou complexes allant même jusqu’à des petits sites e-commerce avec l’extension WooCommerce.  

Prestashop quant à lui est la référence pour les sites e-commerce. Il a l’avantage d’être simple d’utilisation dans la gestion du site au quotidien et permet de gérer des boutiques avec un grand nombre de produits.  

Depuis peu, nous utilisons également WEBSICO qui est un éditeur de prototypes et de pages web novateur dont l’efficacité est remarquable. Nous y avons recours pour créer nos maquettes et nos prototypes fonctionnels et pour créer des sites vitrines  lorsque ceux-ci ne font pas appel à des fonctionnalités complexes et s’il n’y a pas besoin qu’il soit accessible à de multiples administrateurs, ce qui est très fréquent.